ACCUEIL
BIO-FORUM 2018
LE JARDIN "LA FORET"
Qui sommes-nous ?
La charte de Nature
INFOS GENERALES
Les semences
à l'ONU
HISTOIRE
de l'origine à1992
Organe de fondation
Devenir membre
Liens intéressants
Contact

  

1964 : Des consommateurs, des médecins, des agronomes et des nutritionnistes déposent les statuts d'une association européenne au service du développement de l'agrobiologie et créé une revue du même nom: Nature & Progrès.

1968 : Premier Congrès organisé à Bordeaux qui rassemble plus de 500 personnes. Première édition des cahiers techniques et mise en place des premiers délégués régionaux. L’association compte 2000 adhérents.

1971 : L’emblème de Nature & Progrès est créé.

1972 : Premier cahier des charges de l'agriculture biologique créé par Nature & Progrès. Il pose les bases objectives de l'attribution de la "mention bio" Nature et Progrès. La même année, Nature & Progrès est à l'origine de la création de la Fédération internationale des mouvements d'agriculture biologique (IFOAM). Elle en assure le secrétariat durant les quatre premières années. L'IFOAM regroupe aujourd'hui environ 500 organisations dans 80 pays.

1973 : Premières attributions de la mention Nature et Progrès.

1974 : Nature & Progrès organise, Porte Maillot à Paris, un Congrès international qui accueille 15 000 personnes, 170 journalistes et marque le début de l'émergence d'un courant écologiste dans l'opinion.

1976 : Marjolaine, le premier salon grand public sur l'agriculture, l'alimentation biologique et l'écologie, organisé par Nature & Progrès, ouvre ses portes à Paris avec 30000 visiteurs. Un succès dès sa première édition qui ne se démentira pas d'année en année (70 000 visiteurs en 2002).

 

1978 : Les agronomes et les techniciens indépendants intéressés par les techniques agrobiologiques se regroupent dans l'association des conseillers indépendants en agriculture biologique (ACAB) et jettent quelques années plus tard à la demande de Nature & Progrès les bases d'un contrôle totalement indépendant de la gestion de la marque.

 

1980 : La loi d'orientation agricole reconnaît enfin "l'agriculture n'utilisant pas de produits chimiques de synthèse".  Le décret du 10/03/1981 met en place une commission nationale d'homologation des cahiers des charges de l'agriculture biologique, impose le recours à des contrôles indépendants et réunit des groupes de travail (agrobiologistes et fonctionnaires) pour élaborer un cahier des charges cadre.

 

1986 : Nature & Progrès fait homologuer par les pouvoirs publics le premier cahier des charges privé dans le monde ainsi que son plan de contrôle ; les autres organisations obtiendront leur homologation deux ans plus tard.